trucs pour débutants

Conseils pour le marin débutant

Il y a les choses évidentes dont vous avez besoin lorsque vous faites de la voile, de la crème solaire, un chapeau, un coupe-vent, des chaussures antidérapantes et du vent. Cependant, de quoi avez-vous vraiment besoin pour être prêt à partir sur l’eau ? Voici quelques conseils de navigation pour assurer votre sécurité et vous assurer de passer un bon moment sur l’eau.

Le jargon

Faites attention à ce que vous appelez une corde sur un bateau. Pour un marin, la corde est une matière première. Un bout de corde qui fait un travail possède un nom. Une écoute, comme pour l’écoute de grand-voile ou l’écoute de genois, une drisse pour hisser et affaler les voiles, en passant par le hale-bas, chaque corde a sa propre identité.

Hisser la grand-voile

Ne jamais détacher une drisse et la lâcher. Retenez-la toujours jusqu’à ce qu’elle soit sécurisée. Une manoeuvre accidentelle à l’extrémité opposée d’une drisse non sécurisée pourrait vous offrir un voyage en haut du mât pour la récupérer.

Utilisation d’un winch

Utiliser un winch
Veillez à ce que vos doigts ne s’interposent jamais entre l’écoute et la poupée du winch. Travaillez sécuritairement gardez vos mains aussi loin que possible du winch – environ deux pieds, c’est bien.
De plus, pour éviter d’éventuelles blessures, retirez toujours la poignée du windh après avoir fixé l’écoute et rangez-la dans son emplacement de stockage approprié.

À la barre

Tenir la barre
Lorsque vous pilotez avec une barre franche ou une roue, installez-vous du côté au vent du cockpit pour une meilleure vue sur les voiles et les bateaux aux alentours. En s’assoyant juste en avant de l’extrémité de la barre franche vous avez un meilleur effet de levier sur la barre. L’utilisation d’une extentiosn de barre vous permet de vous installer plus loin à l’extérieur, ce qui vous donner une vue encore meilleure des voiles et ce qui se passe devant vous.

Vire de bord

Lors d’un virement de bord, l’écoute de grand-voile n’a besoin que de très peu ou pas d’ajustement si vous voulez garder les choses simples. Ne relâchez jamais l’écoute de la voile d’avant alors que la voile est pleine et bordée – attendez le virage. De plus, tournez à un rythme constant – n’arrêtez pas de virer avant d’être presque sur le nouveau cap au près serré. Si vous tournez trop lentement, le bateau perdra de l’élan et si vous tournez trop vite, le bateau risque de dépasser le nouveau cap souhaité.

Au portant

Si vous remarquez un empannage accidentel, criez « empannage » fort pour avertir l’équipage que la bôme et son gréement vont traverser le cockpit avec violence.

Réglage des voiles

Ajuster les voiles
Lorsqu’une voile est trop bordée, elle génère moins de puissance même lorsqu’elle a l’air pleine. Le vent frappe la voile à un angle trop large, perturbant le flux du vent et comme une aile d’avion en panne, la voile génère moins de portance et plus de traînée. N’oubliez pas que la règle d’or du réglage des voiles est la suivante : en cas de doute, donnez lui du mou.

Ces conseils proviennent de la traduction de l’article 7 Tips For The Beginning Sailor publié par American Sailing Association.