Formation Nautique Québec

École de voile


 

Formation Nautique

Logo école de voile Formation Nautique Québec

  Facebook Flicker YouTube Twitter

Soyez informés

Veuillez saisir votre adresse
courriel pour recevoir notre newsletter!
Prénom:
Nom:
Courriel:
Sélectionnez vos centres d'intérêt:
Cours en classe:
Activités école de voile:
 

 




Partenaires et collaborateurs


Nouvelles

Carte Navigateur+

Toujours en collaboration avec ses partenaires, Formation Nautique Québec offre encore en 2018 son plan annuel d'économies NAVIGATEUR+ vous permettant de profiter de rabais...

En savoir plus »

Les régates au Parc Nautique de Lévy, saison 2011


Course du 1er septembre - Une question de priorités !!!



Jeudi 1er septembre 2011. C’est sous un beau soleil et un vent favorable que le coup d’envoi de la 14e régate au Parc Nautique Lévy prend le départ.

Treize équipages sont au rendez-vous. Le parcours 3 modifié est choisi : K165 bâbord, Q4 bâbord et retour sur la ligne d’arrivée. Le signal du 5 minutes se fait entendre. Les manœuvres vont bon train, les équipiers cherchent la meilleure position pour prendre le départ. 4 minutes avant le départ; les virements s’intensifient. On tente d’être prioritaire sur ses compétiteurs. 1 minute avant le départ, tous les moteurs doivent être arrêtés. On vire, on empanne, c’est parti!

Vortex est le premier à franchir la ligne de départ, suivi de Baobab et Écol’eau qui se disputent la priorité. De la rive, on entend les appels de priorité « Tribord!!! » « Priorité!!! » « Sous le vent!!! ». Merlot II franchi la ligne de départ en 4e position, suivi par Benjamin, 104, Frédérique, Allegro, Hope Floats, Sao, Allo et Frigolet. Ça roule ! Teacher’s Pet tente de saborder Hope Floats, sans succès.  Les voiliers se dirigent vers le centre du fleuve pour profiter des derniers moments des courants descendants. Un cargo les rejoint. Les stratégies doivent êtres revues pour laisser place à ce mastodonte. Celui-ci passé, ils se repositionnent sur leur cible, la K165 bâbord. Vortex la franchira en premier, suivi de Baobab et d’Écol’eau. Baobab réussit d’un seul tac à joindre la K165 tandis que les autres louvoient. Par la suite, le reste de la flottille arrive à la marque presque tous en même temps. Ca joue du coude. Faisant fi des règles de priorités, Benjamin dérange. Il oblige les autres équipages à se dégager. Aucun ne lèvera toutefois d’opposition au comité course.

Le courant de flot étant établi, les voiliers se dirigent vers le nord pour profiter au maximum de l’effet du courant. La Q4 franchie, les voiliers lofent au près serré pour se diriger vers la marque de fin de course et passer la ligne sur un dernier virement de bord à contre courant. C’est ici que Frédérique se fait jouer un tour, le vent l’abandonne au moment de son virement de bord et freine le bateau. Une collision est évitée de justesse avec Benjamin.

De retour à la marina les régatiers se retrouvent autour de leur traditionnel BBQ. Les règles de priorités font l’objet des discussions.

Prochain rendez-vous le 8 septembre 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : Vortex
  2. position : Baobab
  3. position : 104
  4. position : Écol’eau
  5. position : Hope Floats
  6. position : Sao
  7. position : Allegro
  8. position : Allo
  9. position : Merlot II
  10. position : Frigolet
  11. position : Teacher’s Pet
  12. position : Frédérique
  13. position : Benjamin

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 18 août - Une régate du tonnerre !!!!




Jeudi 18 août 2011, 17 h, une cellule orageuse se fait menaçante au nord-est.

Douze équipages se présentent et souhaitent prendre le départ.

17 h 30, le ciel est noir et un mur d’eau tombe.
17 h 50, ca se calme. Le comité course confirme le départ à 18 h 10. Une ambiance électrisante règne. Les gens sont survoltés. La fin de la marée baissante suggère le parcours no. 4 : K 165 tribord, K 163 bâbord, K168 bâbord et retour sur le fil d’arrivée.
 
On se dirige vers les bateaux et on s’affaire pour quitter la marina. La pluie reprend. Deux équipages annoncent qu’elles ne participeront pas. Le départ est donné. Une 2e cellule orageuse se forme à l’ouest et se dirige droit sur eux. Rapidement le ciel s’assombrit et un 2e mur d’eau s’engage sur le Saint-Laurent. Une image irréelle s’offre à nous. Un à un, les voiliers sont enveloppés et disparaissent. En quelques minutes, la rive-nord devient invisible, le paysage disparaît. On ne voit plus les voiliers. Exaspérée par autant de pression, dame nature noire de colère abât sa foudre. Rien pour venir à bout de la motivation des participants. Le ciel gronde et c’est sous un feu d’éclairs que les voiliers entreprennent le parcours.  Ouf ! 

Les bouées K-165 et K-163 sont facilement faites. La traversée sur la rive nord s’engage. Le ciel se dégage, Le soleil réapparaît. Le vent retient son souffle et abandonne les derniers voiliers qui tentent de contourner la bouée K-168. Pour certains le retour sur la ligne d’arrivée se fait relativement bien, pour d’autres la remontée sera longue.

De retour à la marina, lourds de pluie mais heureux de cette vibrante expérience, les régatiers se retrouvent autour de leur traditionnel BBQ.

Prochain rendez-vous le 25 août 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : 104
  2. position : Vortex
  3. position : Allo
  4. position : Teacher's Pet
  5. position : Merlot II
  6. position : Écol'eau
  7. position : Hope Floats
  8. position : Cap O rêves
  9. position : Sao

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 4 août - Une régate dans le vent !




Jeudi 4 août 2011, il VENTE !!!!!

17 h 20, le premier appel est lancé pour la réunion des barreurs et des équipages. 13 équipages sont au rendez-vous.

17 h 30, le comité course confirme : vents nord-est de 15 à 25 nœuds, marée baissante; le parcours numéro 3 : K165 tribord, K163 bâbord, K168 bâbord et retour sur le fil d’arrivée, est retenu.

Les équipages se rendent à leur voilier et le préparent pour répondre aux forces du vent : pour d’aucuns ce sera 1 ris, pour d’autres 2, certains 3, un petit génois, un moyen et pour un ce sera : pleine voile, ouf !

17 h 45, on quitte la marina et on se présente sur l’eau : différent des semaines antérieures : ça souffle ! La majorité hisse la grande voile seulement et estime les manœuvres.  On attend le coup d’envoi avant de sortir le génois

18 h, le coup d’envoi est donné. Les génois se déroulent. Ca souffle ! On monte au près, on vire, on abat, on empanne, on remonte au près…..ca souffle ! Ça gite ! On réduit le génois. Teacher’s Pet annonce que c’est ce soir qu’il se fait respecter (sourire).  Wouuuu....on a peur! La semaine prochaine, André, la semaine prochaine.

18 h 05, c’est parti et en peloton vers le centre du fleuve. Clapotis rate sa ligne de départ et ne la reprend pas ce qui le disqualifie. Il l’apprendra au retour. Benjamin rencontre un problème au départ, le point d’amure du solent n’est pas attaché, ce qui lui occasionne un retard d’environ 2 minutes. L’équipage du Hope Floats surveille la manœuvre.  Avec ce vent, ca prend des yeux tout le tour de la tête : être attentif à tous les bateaux présents dans l’entourage. Le peloton est trop serré. Soudainement tous les yeux sont braqués sur Whisper : trop voilé pour les circonstances, il part au lof, encore, encore et encore. L’eau embarque sur le bateau. Trop risqué : on vire ! On s’éloigne. Ca gite !!!!! Choque, choque, CHOOOOOQUE ! L’eau embarque sur Sao. L’eau embarque sur Clapotis. Un poil de plus et Pierre sur Merlot II a les pieds à l’eau. L’adrénaline est présente !!!  Benjamin tente de remonter le peloton sans trop de succès. En raison d’un jeune équipage non expérimenté, Glloq se retire de la course.

La K165 tribord franchie, on se dirige vers la K163. Sur le trajet entre les deux bouées, Benjamin réalise une manœuvre qui l’amènera à remonter Sao, Allegro et Teacher’s Pet. L’écart se réduit. Merlot II approche la K163, trop près, il doit réaliser rapidement une manœuvre pour l’éviter. Il reprend, la franchit et poursuit vers la K168.On est au vent travers. Le vent diminue, on déroule tout le génois, on largue les ris. Cette manœuvre fera la différence sur la finalité de la course. Certains l’ont effectué tôt et d’autres ont trop attendu. 104, Vortex, La Marilu, Hope Floats, Whisper et Spirou sont en avance. Merlot II les remonte. Benjamin s’en vient, il a largué ses 3 ris. La K168 franchit il prend l’option de traverser le fleuve et de joindre la rive-sud plutôt que de demeurer au nord. Ca lui a bien servi. Près de la ligne d’arrivée, Benjamin remonte rapidement Merlot II et Whisper qu’il poussera jusqu’à la ligne d’arrivée. Merlot II rattrape Spirou qu’il devra laisser échappé en modifiant son cap pour remonter sur le fil d’arrivée.

Une fois à quai, les voiliers remisés pour la nuit, les équipages se retrouvent autour du BBQ pour échanger sur cette course enlevante.

Prochain rendez-vous le 11 août 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : Vortex
  2. position : La Marilu
  3. position : 104
  4. position : Whisper
  5. position : Spirou
  6. position : Hope Floats
  7. position : Merlot II
  8. position : Teacher's Pet
  9. position : Benjamin
  10. position : Allegro
  11. position : Sao
  12. Abandon : Glloq
  13. Disqualification: Clapotis

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 28 juillet - Un vent nouveau !



Jeudi 28 juillet 2011, la journée est magnifique, c’est LA journée de la semaine, le vent est faible, il fait chaud. Pour prendre le départ, les régatiers auront besoin d’une poussée un peu plus ferme. Voulant esquiver la chaleur de la ville, des équipages se pointent dès 15 h à la marina, le fleuve est invitant.

17 h 20, le premier appel est lancé pour la réunion des barreurs et des équipages. Peu se présente, est-ce que le taux de participation à cette 9e régate sera influencé à la baisse par la période des vacances?  Un 2e coup de corne de brume ! Et voilà ça bouge sur les pontons, 13 équipages sont au rendez-vous. La tendance se maintient.

17 h 30, vent présent, marée montante jusqu’à 18 h, c’est le parcours 4 qui est annoncé : Q6 bâbord, Blanche YCT bâbord, Q7 bâbord, retour sur le fil d’arrivée.

Les équipages se forment. Le voilier 104 annonce sa participation. Cette fois-ci, Samuel la tente en solitaire. On lui offre de prendre un équipier avec lui. Il décline, « c’est un défi personnel affirme-t-il et c’est ce soir que ça se passe! ». 

17 h 40, tous les bateaux sont sur l’eau, manœuvrent, testent le vent, testent le courant. Les manœuvres de proximité sont présentes. C’est magnifique à voir tous ces voiliers qui cherchent la meilleure stratégie pour prendre le départ et s’assurer une avance sur la 1re marque du parcours : on vire, on empanne, on crie à la priorité, on cède la place, on reprend sa place, on est trop bas sous la ligne de départ, on corrige; on est trop haut sur la ligne de départ ; on corrige, on coupe le vent à son voisin.  Près de nous, 104, avec Samuel seul sur son bateau, il a fière allure.

18 h 05, c’est parti, le coup d’envoi est donné. Sur Écol’eau, on a un nouveau capitaine. Cheveux blonds, teint bronzé, casquette retournée, du haut de ses 13 ans, Félix a l’air d’un vrai de vrai. Entouré d’un équipage bien expérimenté, il est prêt à la barre de sa 1re régate. Félix a certainement montré au capitaine Serge où se situait la ligne de départ (sourire) car Écol’eau est bien engagé. Anick sur Sao, Martine sur Clapotis, en sont à leur première arme à la barre de leur bateau pour une régate. Embarquée sur le bateau Benjamin, Tania est à la barre de ce voilier qui a de moins en moins de secret pour elle. Et moi sur mon Merlot II. 4 femmes au défi !

On s’engage au nord vers la Q6, les voiliers 104, Écol’eau, La Marilu, prennent l’avance. Merlot II suit et se retrouve côte à côte avec Glloq. Allegro, Temps de reste, Louve, Frédérique se rapprochent. La Q6 franchie, on prend la direction de la blanche du YCT, la marée n’a presque plus d’effet. Le vent faiblit, on passe de 5.2 nœuds à 1.2, 1.1, 1.0 nœuds, près, travers, grand largue, arrière, tribord amure, bâbord amure, la girouette s’affole et perd la tête. Discret, le vent revient, se positionne. On remonte, 2.2, 2.5, 3.1, et c’est reparti. La traversée vers la Q7 est engagée. Glloq sort le spi. On croise Benjamin, il était pourtant en avance. Sur la Rive-Sud la marée baissante s’installe. Il y a peu de vent. On vérifie le cap, trop haut sur la bouée? Pas assez haut sur la bouée? Le courant influencera-t-il? On vise plus haut. A l’approche de la Q7, on révise la position et on met le cap juste au dessus. Le voilier 104 file en avant et annonce déjà son approche au fil d’arrivée. Attends un peu Samuel, nous, on n’a pas encore franchi la dernière marque ! Vainqueur même en solitaire !!!. Écol’eau et La Marilu le suivent. Temps de reste contourne la Q7. Louve et Frédérique s’approchent à leur tour. Merlot II les rattrape et passe devant. Tels des flibustiers, c’est côté-à-côte, que Louve, Merlot II, et Frédérique piratent le vent de Temps de reste et étranglent les voiles de Hope Floates. Plus rapide il finit par se dégager, mais néanmoins ralenti. Temps de reste ajuste et s’éloigne. Frédérique quitte momentanément le peloton. Louve et Merlot II se tiennent tête. Une zone de vent favorisera la remontée de Louve et Merlot II sur Frédérique, Temps de reste et Hope Floates. Jusqu’au fil d’arrivée ces 5 bateaux croiseront le fer :

  • Temps de reste:  19:13:30
  • Louve :  19:13:33
  • Merlot II :  19:13:39
  • Frédérique :  19:13:51
  • Hope Floats :  19:13:51

Arrivés, les voiliers affalent les voiles, installent les défenses et amarres et entrent au bercail. Merlot II reçoit un appel du voilier Temps de reste qui sollicite de l’aide à l’arrivée puisqu’il remorque La Marilu en panne de moteur. Les équipages déjà entrés se rendent au quai porter assistance et le tour est joué, La Marilu est bien accosté.

Prochain rendez-vous le 4 août 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : 104
  2. position : Marilou
  3. position : Écol'eau
  4. position : Allégro
  5. position : Temps de reste
  6. position : Sao
  7. position : Frédérique
  8. position : Merlot II
  9. position : Louve
  10. position : Clapotis
  11. position : Glloq
  12. position : Hope Floats
  13. position : Benjamin

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 19 juillet - Que le vent l’emporte !




Mardi 19 juillet 2011, le vent souffle sur la 8e régate au Parc Nautique Lévy.

À 17 h les membres d’équipage commencent à arriver. La présence de vent fait sourire : ce sera une belle soirée.

À 17 h 30 l’appel pour la réunion des barreurs est lancé. 12 équipages se présentent. La fin de la marée descendante décide le trajet : le parcours 3 est retenu : K165 tribord, K163 bâbord, K168 bâbord et retour sur la ligne d’arrivée. 

Les équipages s’embarquent et quittent la marina. On hisse les voiles. Certains décident d’arriser; d’autres partent pleine voile. Les manœuvres s’activent, on teste les forces en place. A la radio le voilier 104 annonce sa participation. C’est donc 13 voiliers qui prendront le départ. A 18 h, le signal sonore donne le décompte : 5 minutes avant le départ.

A 18 h 05, le coup d’envoi est donné. C’est au près que les bateaux se dirigent vers la première marque, les sourires fusent, Écol’eau remonte en sens inverse, il a manqué le départ. Que ce ne tienne, il entend bien rattraper ce retard.

Alors que Sao et Merlot II disputent côte-à-côte, un petit bateau moteur qui en remorque un autre se retrouve sur la trajectoire de Sao. Pour laisser le passage, ce dernier fait un tribord amure à Merlot II l’obligeant à précipiter un virement qui devient un tribord amure pour Allo. La voie dégagée Sao effectue un autre virement et s’empresse de reprendre son cap. Merlot II tient Allo au tribord amure l’amenant vers le centre du fleuve, effectue un virement et rejoint Sao. On est trop près, les équipages surveillent. Sao part à l’auloffée remontant sur Merlot II. Voulant se dégager Merlot II échappe la barre et on est à un poil de l’accrochage. Sao s’éloigne. Allo poursuit son cap et on l’entend remonter. Frédérique prend de l’avance. Écol’eau a rattrapé le départ raté, il prend la tête avec Vortex, 104, La Marilu et Teacher’s Pet. C’est ainsi qu’un vent favorable permet à Merlot II de remonter Sao sous son vent au grand dam de l’équipage Saociens. Merlot II rattrape Frédérique et dispute le passage de la K165 bâbord avec Allo.  Merlot II franchit la bouée et se dégage considérablement de Allo, Frédérique et Sao et gagne du terrain sur Teacher’s Pet.

Après le franchissement de la K165, les bateaux traversent au nord pour franchir bâbord la K168. Louve et Écol’eau se disputent cette marque. Louve coupera la route d’Écol’eau l’obligeant à effectuer un virement bord pour éviter l’abordage. La majorité des bateaux se dirigent directement sur la bouée. Le courant descendant n’ayant  plus d’effet, il oblige les équipages à effectuer un virement de bord, s’éloigner de la K168 et revenir. Teacher’s Pet la franchit tellement proche que les équipages qui suivent sont certains qu’une marque rouge orne désormais la coque du bateau.

Naviguant la rive-nord, tous se dirigent maintenant vers la ligne d’arrivée. La rivière-St-Charles dépassée, le vent baisse. Vortex hisse le spi. Alors que les voiliers sont rendus à la hauteur de la Garde côtière, un 5 coups rapide se fait entendre attirant l’attention de tous les voiliers à proximité. Le voilier Allo se retrouve sur la trajectoire du traversier qui arrive à vive allure; suivant de près le voilier Frédérique est en mesure de se ralentir; le Louis-Joliet quitte le quai au même moment; Sao est à la même hauteur mais au centre du fleuve. Pris entre tous, le traversier n’a plus de marge de manœuvres et ne peut dévier de sa course. Le voilier Allo remonte plein gaz, plein gaz, plein gaz, pour échapper à ce mastodonte qui se dirige sur lui. Ils sont près, très près. Tous les yeux sont rivés sur cette démonstration de puissance de David contre Goliath. Un soupire de soulagement s’entend. Allo s’est dégagé. Par la suite cet incident alimentera les conversations. Pourquoi le traversier arrivait-il si vite? Alors que normalement les capitaines de ces navires sont habitués à cohabiter avec les embarcations de plaisance et ralentissent leur course.
 
Le dernier segment de la régate se poursuit sous un vent faible, très faible. Écol’eau certain d’avoir franchi la ligne d’arrivée demande au comité course la confirmation de son passage. La réponse suscitera les éclats de rire « Écol’eau vous êtes trop loin au large ». L’équipage devra reprendre la manœuvre. C’est à tour de rôle, à quelques minutes d’intervalle, que les voiliers franchissent la ligne d’arrivée accueilli par les montgolfières. Finalement, un bateau s’étant retiré de la course, celle-ci se terminera à 12 voiliers.

Prochain rendez-vous : le JEUDI 26 juillet 2011.
Jusqu’à la fin septembre, les régates auront dorénavant lieu le jeudi.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : 104
  2. position : Vortex
  3. position : La Marilu
  4. position : Écol'eau
  5. position : Sao
  6. position : Teacher’s Pet
  7. position : Merlot II
  8. position : Louve
  9. position : Allo
  10. position : Allégro
  11. position : Frédérique
  12. position : Clapotis

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 12 juillet - Autant en emporte le vent !




Mardi 12 juillet 2011, le vent souffle avec ardeur. La vague indique que nous sommes vent contre marée. Des moutons embarquent dans la mêlée confirmant la présence de vent fort. Il est 15 h 30. Le ciel dévoile des cellules orageuses au nord-est et au nord-ouest. On se questionne, laisserons-nous la régate prendre le départ?

16 h 30, certains équipiers font leur arrivée. Les froncements de sourcils à la vue du fleuve révèlent les mêmes questionnements : est-ce qu’on prend le départ?

16 h 50, une ligne de grain déploie son énergie, la pluie est intense. Comme s’il voulait faire pardonner sa quasi-absence des régates précédentes, le vent démontre sa puissance. Les bateaux gitent dans la marina. Il est certain qu’à ce moment-ci, la course est retardée.

17 h 30, les équipages sont tous arrivés. Les plus expérimentés observent le ciel : la ligne de grain prendra bientôt fin; d’autres cellules orageuses sont visibles. Les avis sont partagés : certains veulent prendre le départ, d’autres émettent des réserves. On convient d’attendre.

17 h 55, c’est l’accalmie : vent faible, soleil, fleuve relativement calme. Deux autres cellules orageuses assombrissent le ciel aux extrémités est et ouest, mais entre les deux, c’est beau. On part….juste pour le plaisir! Une petite vite avant le prochain orage. Parcours raccourci : ligne de départ, Q-6 tribord et retour sur le fil d’arrivée.

Coup d’envoi confirmé pour 18 h 15. Les 11 équipages ont moins de 20 minutes pour embarquer, préparer le bateau, quitter la marina, se rendre sur le fleuve, hisser les voiles, examiner la stratégie et c’est parti ! On assiste à tout un départ…désordonné. En raison d’un mauvais ajustement, Allégro ne peut hisser ses voiles et prend le départ avec beaucoup de retard; Météorite cherche la ligne de départ, c’est vers l’Est ou vers l’Ouest? Sao, il n’est pas le seul d’ailleurs, n’entend pas le coup de départ et constate que la majorité des bateaux a l’étrave en direction de la Q-6. Il braque et s’engage lui aussi.

La traversée s’amorce vers la Q-6. À l’approche de la rive-nord les stratégies diffèrent, certains effectuent un virement de bord pour garder le vent au centre du fleuve; les autres continuent vers le nord et le Cap Diamant retient leur vent. Le début de la marée montante les aide. On se retrouve en flottille, les plus rapides atteignent la prochaine marque et l’espace de quelques moments déventent ceux restés derrière. C’est le retour.

Le premier à franchir le fil d’arrivée sera Écol’eau et son skipper baptisé tout récemment « Sire Serge de la Michaudière », suivi par Météorite, Louve, Vortex, 104, Sao, Merlot II, Allegro, Teacher’ Pet, Clapotis et Cap-O-Rêves qui en était à sa première régate au Parc Nautique Lévy.

Finalement les cellules orageuses ont dévié de leur course, la soirée est belle. C’est autour du BBQ qu’on attend les résultats et, au grand dam de tous, l’influence des handicaps sur l’ordre d’arrivée.

Prochain rendez-vous : le mardi 19 juillet 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : Sao
  2. position : Allégro
  3. position : Louve
  4. position : 104
  5. position : Écol'eau
  6. position : Merlot II
  7. position : Vortex
  8. position : Teacher’s Pet
  9. position : Cap-O-Rêves
  10. position : Calpotis
  11. position : Météorite

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 5 juillet - Un vent d’optimisme souffle!




Mardi 5 juillet 2011, le soleil se lève annonçant une magnifique journée… Sans qu’il soit là ! Il va sans dire que tous y ont pensé « Encore une régate pas de vent ».  Tant espéré, en fin de journée il confirme sa présence et il soufflera sur la 6e régate du Parc Nautique Lévy pour le plaisir des 17 équipages.

17 h 30, c’est la réunion des équipages. On annonce le trajet : parcours 3 modifié : K165 tribord, K163 bâbord, K164 bâbord, K168 bâbord et retour sur le fil d’arrivée.

Dans la hâte du plaisir qui les attend, les voiliers quittent la marina et s’engagent sur le fleuve. On hisse les voiles, les manœuvres s’activent : virements de bord, empannages, tribord amure, bâbord amure. Le vent est bien présent. À 17 voiliers, les vigies surveillent attentivement qu’aucun voilier ne se retrouve sur sa course. La joie est à son comble. On se « chalenge ». Qui aura la meilleure position. 18 h 5, le coup d’envoi est donné; ils prennent le départ au vent portant en direction de la K165. Malgré un départ retardé, Météorite, saluera la flottille dans son sillage. Allo hisse le spinnaker et gagne rapidement du terrain. La majorité opte pour le centre du fleuve où le courant baissant est encore puissant, ce qui nécessitera des manœuvres supplémentaires pour mettre le cap sur la K163, tandis que d’autres, dont Arquebuse, préfèrent la ligne droite en se maintenant au sud.

La K163 franchie, c’est au grand largue qu’on traverse le fleuve pour atteindre la K164. Une dizaine de voiliers y arrive en même temps. C’est à qui passera en premier. Les plus rapides y parviennent. D’autres jouent de prudence et s’écartent.

Par la suite sous la vigueur du vent, c’est au près que les voiliers remontent vers la K-168. Les aulofées sont fréquentes, les équipages corrigent.

Ardemment sollicitée, la manille de la poulie de la grande voile du chariot d’écoute du Teacher’s Pet cède. L’équipage doit pallier et trouve une solution temporaire, ce qui fera dire à son capitaine que c’est la raison de sa descente au classement.

On approche la rivière St-Charles, un cargo quitte le quai entravant le parcours. Pour éviter sa course, certains doivent prendre la direction sud, Sao choisit le centre du fleuve, Baobab se ralentira pour le passer par l’arrière, d’autres sont contraints à se ralentir. Ceux qui ont pu le passer avant sont favorisés.

Sur le retour, tout peut arriver, l’ordre d’arrivée présumé peut en tout temps changé. C’est la stratégie qui entre en jeu. C’est le cas d’Écol’eau et de Itaka qui ont traversé trop rapidement sur la rive sud, le courant baissant scelle leur sort. Ceux qui choisissent de longer la rive nord sont favorisés par le courant montant. Merlot II a pris une certaine avance et suit les 4 premiers. Il « challenge » maintenant avec Louve. Les virements bords s’intensifient, on s’entrecroise. On veut gagner du terrain. Merlot II pointera son étrave sur la ligne d’arrivée 2 secondes avant Louve.

Loin de se terminer ainsi, tous les voiliers entrent à la marina et c’est là que Céline Dallaire s’exécute d’une démonstration de plongeon. En voulant rattraper l’amarre de Sao qu’elle a échappée, elle fait trempette dans le bassin. Plus de peur que de mal. Il ne lui reste qu’à se sécher.

Les premiers arrivés préparent le BBQ et près d’une cinquantaine d’équipiers, rafraîchissement à la main, échangent sur leur performance. 

Prochain rendez-vous : le mardi 12 juillet 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : Vortex
  2. position : 104
  3. position : Météorite
  4. position : Allegro
  5. position : Baobab
  6. position : Merlot II
  7. position : Glouton
  8. position : Louve
  9. position : Whisper
  10. position : Sao
  11. position : Allo
  12. position : Clapotis
  13. position : Teacher’s Pet
  14. position : Frédérique
  15. position : Arquebuse
  16. position : Écol’eau
  17. position : Itaka

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 28 juin - 0 + 0 + 0 = Situations Rapprochées




Vitesse de fond : 0, Vitesse de surface : 0, Anémomètre : 0

Mardi 28 juin 2011, 17 h 30, il fait beau, peut-être même un peu trop beau pour que le vent soit de la partie à la 5e régate du Parc Nautique Lévy.

Malgré l’absence de la course des voiliers Merlot, Vortex, Baobab, Allegro et Whisper, c’est 14 équipages qui se présentent à la réunion des barreurs. Des nouveaux venus débutent la saison de course au Parc Nautique, soit les voiliers Paruline, Louve, Glooq et Benjamin. Une participation exceptionnelle !

Encore une fois en présence d’un vent si faible, faible étant un mot bien puissant dans les circonstances, on convient du parcours 2 modifié, soit : Q-6 bâbord, bouée blanche du Yacht club bâbord, Q-11 bâbord et retour sur le fil d’arrivée.

Vent, pas de vent, pluie, pas de pluie, rien ne peut altérer l’ambiance dynamique de ce rendez-vous hebdomadaire. En fait, c’est la météo qui alimente les conversations.

Cette fois-ci, exceptionnellement, le départ a quelques minutes de retard, ce qui évite à Jérôme, lui aussi en retard, de manquer le bateau et de pouvoir s’embarquer sur le voilier Écol’eau.

Prête, la flotte quitte la marina. Qu’ils ont fière allure!

La semaine dernière, l’équipage du Teacher’s Pet avait éprouvé quelques difficultés à visualiser la ligne de départ et le fil d’arrivée. Faisant face alors à un pauvre résultat, son skipper, André Chalifour, avait alors affirmé, bien amicalement soit dit en passant,  « …Qu'à cela ne tienne... mardi prochain nous serons sans pitié pour les canards boiteux et nous vaincrons!  Même si c'est une victoire morale.... ».  Go, go go, André t’es capable !!! (sourire)

À 18 h 15, le départ est donné. Faisant acte de présence, un faible vent permet aux voiliers de franchir la ligne de départ en vue d’atteindre la bouée Q6 bâbord. Voilà c’est fait! Maintenant on tente, et cela demeurera une vaine tentative, de joindre la bouée blanche du Yacht Club. Le voilier 104 prend l’avance, et une avance certaine jusqu’à ce que l’on ait l’impression qu’il a tout simplement jeté l’ancre pour attendre ses compétiteurs. Par ailleurs, l’attention se porte certainement à surveiller Glooq, un nouveau venu, dont la réputation du skipper Nicolas n’est plus à faire, qui ne peut, lui aussi, que s’incliner face à l’infidélité d’Éole.

Les situations rapprochées sont extrêmement rapprochées, faisant dire à Anick (voilier Sao) qu’on a plutôt l’impression de se retrouver sur une piste d’autos tamponneuses. C’est la panne !!!

La prochaine marque étant infranchissable, Martin Aubé, responsable du comité course avise par VHF que le parcours est à nouveau modifié : on se dirige directement vers la ligne d’arrivée. 

Tant bien que mal, les voiliers se dégagent, entreprennent un empannage et mettent le cap sur le fil d’arrivée. 

Le ciel se voile, les nuages s’installent, ce qui veut dire que le vent se prépare. Après s’être amusé à mesurer la patience des équipages, vigoureusement le vent s’installe et propulse nos régatiers vers la ligne d’arrivée. Il soufflera ainsi toute la soirée.

Fidèles au 2e rendez-vous de la soirée, les amis se retrouvent autour du BBQ.

Prochain rendez-vous : le mardi 5 juillet 2011.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : La Marilu
  2. position : Sao
  3. position : Clapotis
  4. position : 104
  5. position : Teacher's Pet
  6. position : Itaka
  7. position : Frédérique
  8. position : Arquebuse
  9. position : Écol'eau
  10. position : Benjamin
  11. position : Paruline
  12. position : Glooq
  13. position : Glouton
  14. position : Louve

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 21 juin - Une course à obstacles




Mardi 21 juin, 18 h 05, le coup d’envoi de la 4e régate du Parc Nautique Lévy est donné. Ce soir c’est 13 bateaux qui  prennent le départ : Sao, Merlot, Arquebuse, Glouton, Vortex, 104, Teacher’s Pet, Frédérique, Clapotis, Allégro, La Marilou, Écol’eau  et Momentum.  La soirée est belle, le vent est présent, la soirée est prometteuse.

Les équipages devront réaliser le parcours no. 3 : K165 tribord, K163 bâbord, K168 bâbord et retour sur la ligne.

Croyant être avantagé par une position au Nord, certains prendront le départ trop au nord,  André la ligne de départ est entre la jetée et la Q4 mais au Sud, plus au Sud.

Voilà ils sont tous partis, naviguent au près, louvoient vers la K165. La fin de la marée baissante étant favorisante, la meilleure stratégie consiste à utiliser le centre du fleuve comme ascenseur pour joindre rapidement la bouée.

Contre toute attente, un intrus s’insère dans la course et bouscule toutes les prévisions. Telle une boule de quille s’élançant sur l’allée pour un abat presque assuré; imposant, un gros porte-conteneurs arrivant de l’ouest traverse le parcours de la régate. Plutôt inégal comme compétition, les régatiers lui cèdent le passage. Ces rencontres sont impressionnantes. Ceci fait, on reprend la trajectoire fixée qu’on devra aussitôt modifier puisqu’un navire commercial remonte le chenal. Décidément, la régate ressemble à une course à obstacles.

Pour le plaisir de certains, Écol’eau évalue mal sa stratégie d’approche de la K163 et doit effectuer des virements supplémentaires pour la franchir, ce qui permet à d’autres de prendre de reprendre du terrain. On aime cela !

De retour au quai, c’est autour du BBQ que la bonne humeur se poursuivra en attendant le dévoilement des résultats.

La K168 franchie, on se dirige vers la ligne d’arrivée. Les voiliers naviguent au portant, le vent fléchit. Un jeu de déventement se crée entre les voiliers. Des courants descendants étant encore présents au centre, la meilleure stratégie sera de longer la rive nord. Le vent est instable.

À nouveau  un autre obstacle se dessine, les régatiers se retrouvent sur le parcours du traversier. Entre la traverse Québec-Lévis, le vent abandonne les équipages qui finiront la course comme seul moyen de propulsion : la force du courant.

Teacher’s Pet pensant détenir la bonne stratégie d’arrivée franchira la ligne d’arrivée trop au nord.  Au sud André, plus au sud.

Encore une fois le plaisir se traduit par des sourires, des taquineries amicales, des éclats de rire et le rendez-vous est donné pour le mardi 28 juin.

Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : Vortex
  2. position : 104
  3. position : Allegro
  4. position : Sao
  5. position : La Marilu
  6. position : Clapotis
  7. position : Glouton
  8. position : Frédérique
  9. position : Merlot II
  10. position : Écol'eau
  11. position : Teacher's Pet
  12. position : Arquebuse
  13. position : Momentum

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 14 juin - Quel bon vent vous amène ?



Mardi 14 juin, 17 h 30, il fait beau et chaud.  Le fleuve, tel une mer d’huile, ne semble pas impressionné par les attentes des régatiers et garde son calme. On sonne la réunion des équipages.  Les membres du  comité course, les yeux rivés sur le fleuve espère un signe permettant d’espérer qu’une nouvelle dérive sera évitée.  Près de la jetée, sous la caresse d’une faible souffle un drapeau se dresse encourageant les régatiers à s’élancer.  Enthousiasmés par cette invitation, plus d’une trentaine d’amateurs sont à l’écoute des instructions Les équipages se forment et le mot d’ordre est lancé pour l’embarquement.  Merlot, Sao, Baobab, Allegro, Allo, Glouton, Clapotis, Teatcher’s Pet, Whisper, 104 et Écol’eau, prennent le départ.

Parcours 2 modifié : K6 bâbord, bouée du Yacht Club bâbord, Q11 bâbord, Q7 bâbord et ligne d’arrivée. 

Animé d’un second souffle, le fleuve devient de plus en plus invitant. On hisse les voiles! On cherche la meilleure position de départ.  Le signal du 5 minutes avant le départ se fait entendre… les manœuvres s’intensifient : virements de bord, empannages, puis le 2e : 4 minutes avant le départ : à nouveau on analyse l’environnement et on définit la stratégie,  le 3e signal sonore retentit : 1 minute avant le départ, arrêt des moteurs….les bateaux se positionnent vers la ligne de départ, certains subiront l’effet du courant montant et devront se ralentir en choquant le stratégie des concurrents. Une belle traversée vers la Q6.

Par la suite, direction la bouée du Yacht Club bâbord, facilement atteinte par d’aucuns, au ralenti pour d’autres pour le plaisir des premiers arrivés.  Cap sur la Q11 bâbord, oups…le vent fléchit, on cherche les risées, les stratégies sont à revoir. En cours de route, Whisper change son génois 3 pour le 1. On réalise qu’une erreur de sac s’est produite et on a pris le départ avec une voile non adaptée aux conditions.

La Q11 franchit, c’est vent arrière que les embarcations tenteront de joindre la ligne d’arrivée.  Les génois ressemblent à un soufflé sortit du four trop tôt. Une cellule orageuse point au nord laissant espérer à nos compétiteurs qu’ils pourront en ressentir les manifestations.  Elle s’estompe affirmant « la mort sure d’un vent pire1 ».

On assiste à différentes stratégies pour déjouer l’inertie, chercher le vent au centre du fleuve au risque de se retrouver avec un courant défavorable; longer la rive par faible vent et se laisser pousser par le début du jusant; ou rester entre les deux et entretenir l’espoir. Durant ce trajet, nous avons découvert les talents vocaux de l’équipage du Teacher’s Pet.

Tous passeront le fil d’arrivée; l’équipe du 104 en tête de peloton.

De retour au quai, c’est autour du BBQ que la bonne humeur se poursuivra en attendant le dévoilement des résultats.

Prochain rendez-vous : le mardi 21 juin 2011.
Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : 104
  2. position : Glouton
  3. position : Sao
  4. position : Whisper
  5. position : Allo
  6. position : Écol'eau
  7. position : Baobab
  8. position : Allegro
  9. position : Clapotis
  10. position : Merlot II
  11. position : Teacher's Pet

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 7 juin - A la dérive !!!!!



Le mardi 7 juin 2011, le Comité course du Parc Nautique Lévy donne le coup d’envoi de sa 2e régate de la saison. 

À 17 h 30, les équipages de 10 bateaux membres de la marina s’inscrivent pour prendre le départ.  Le beau temps est de la partie, la bonne humeur aussi. Face à une marée baissante, à des courants importants, le vent se fait discret. Le parcours 3 est retenu : K165 tribord, K163 bâbord, K168 bâbord et retour sur la ligne d’arrivée.  Sao, Merlot, 104, Itaka, Glouton, Vortex, Frédérique, Clapotis, Teachers’Pet et Allegro quittent la marina et s’engagent sur le fleuve.  Rapidement, la difficulté s’impose : "Dame Nature" retient son souffle laissant les voiliers à la merci des courants. Sur les embarcations, les girouettes perdent la tête et s’affolent dans tous les sens, les génois manquent définitivement de tonus et sont plus souvent à contre, les grandes voiles tentent vainement de prendre position.  Eole a abonné les régatiers.

La ligne de départ sera facilement franchie ; les voiliers étant entraînés en direction du chantier maritime. La 1re bouée ne pose aucune difficulté.

La suite du parcours se devine. Avec peu de contrôle les embarcations partent à la dérive, font des 360, se retrouvent en situation de « tête à queue » pour le plaisir des équipages qui réussissent à garder le cap. Que cela ne tienne, ils ne perdent rien pour attendre puisque finalement tous seront entraînés vers le centre du fleuve, K163, ce qui occasionnera des situations inusités de rapprochement. Seul Sao y parviendra.

N’abandonnant pas si facilement, l’équipage du Teacher’s Pet y va d’une nouvelle technique pour faire la marque du parcours : son capitaine, André Chalifour, palmes aux pieds, amarre à la main, saute à l’eau et à la nage il tente de modifier le cap de son navire. La compétition laisse place à l’hilarité et les moqueries fusent.  Bien essayé André, mais pas très réglementaire ta technique !!!

Abandonnant le parcours un après l’autre, les voiliers reviennent à la marina où le traditionnel party hot dog les attend. On se donne rendez-vous pour le mardi suivant en souhaitant un peu plus de puissance d’Éole.
Bon vent !

Les résultats sont :

  1. Abandon : Sao
  2. Abandon : Vortex
  3. Abandon : Glouton
  4. Abandon : 104
  5. Abandon : Itaka
  6. Abandon : Merlot II
  7. Abandon : Teacher’s Pet
  8. Abandon : Clapotis
  9. Abandon : Frédérique
  10. Abandon : Allegro

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


Course du 31 mai - Un départ dans le vent !


C’est le mardi 31 mai 2011 à 18 h que le coup d’envoi est donné pour le départ de la 1re régate de la saison de course 2011 du Parc Nautique Lévy.

Tant attendue, la première journée chaude et ensoleillée de la saison favorise la participation et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que le comité course accueille onze équipages heureux de renouer avec la compétition amicale. Ce nombre est exceptionnel pour un début de saison. Les conditions gagnantes sont donc réunies pour un plaisir assuré. 17 h 30, réunion des équipages, les instructions sont données. La bonne humeur est palpable.

18 h, le premier appel au VHF annonçant le décompte du 5 minutes avant le départ est lancé. Début de saison oblige l’ajustement, on ne retrouve pas les drapeaux de signalisation de départ, rien pour ébranler l’ardeur du comité course, le VHF prend la relève. Ca y est, les équipages s’activent, manoeuvrent cherchant la meilleure position pour franchir la ligne de départ. Certains sous-estiment la marée montante et sont déportés. Ils se pressent à revenir dans la zone de départ, 4 minutes.., 3 minutes, 2 minutes, 1 minute, ça y est, les virements bord, les empannages se multiplient, chacun veut la meilleure position sur la ligne de départ.

Heure 0, c’est parti ! Sous un vent modéré, les voiliers s’engagent vers la Rive-Nord pour franchir bâbord la première bouée du parcours, soit la Q-6. En cours de traversée du fleuve, le vent change d’humeur et retient son souffle réduisant ainsi
l’énergie nécessaire pour que les équipages poursuivent leur lancée, les obligeant ainsi à revoir leur stratégie. Tous réussissent par vent léger à remonter vers la « bouée blanche du Yacht Club » qu’ils doivent laisser bâbord. Par la suite chacun s’engage vers la Rive-Sud pour franchir la Q7 tribord, étape difficile puisque la marée montante les déporte. Plusieurs manoeuvres sont nécessaires pour y arriver. Les voiliers Écho l’eau et Vortex estiment mal le parcours et se dirigent vers la Q11 les autres ! Ils doivent revenir sur leur pas.

La Q7 est franchie. Par vent arrière et léger les voiliers se dirigent maintenant vers la Q11. Prudence oblige, 4 kayaks croisent le parcours des régatiers. Cette étape franchie, c’est au près que les équipes tentent de franchir le plus rapidement possible la ligne d’arrivée. Le vent reprend de l’ardeur. C’est bon ! C’est bon ! On aime cela! Les équipages réévaluent à nouveau leur stratégie. D’aucuns se dirigeront trop au Nord, d’autres navigueront le centre du fleuve, c’est à ce moment qui des revirements de situation se produisent et que l’ordre présumé d’arrivée se modifient.

De retour au quai, c’est autour d’un BBQ que les régatiers prennent plaisir à se retrouver et à échanger en attendant le résultat de la performance de leur première régate.

On se quitte en se promettant d’être présent la semaine suivante pour un 2e rendez vous : le mardi 7 juin.
Bon vent !

Les résultats sont :

  1. position : 104
  2. position : Vortex
  3. position : Glouton
  4. position : Baobab
  5. position : Sao
  6. position : Benjamin
  7. position : Merlot II
  8. position : Teacher’s Pet
  9. position : Clapotis
  10. position : Frédérique
  11. position : Ecol’eau

Michelle Cantin
Coordonnatrice des activités
École de voile Formation Nautique Québec
Téléphone : 418-683-8815
www.formationnautiquequebec.com


École homologuée

Basée à Québec et Lévis, Formation Nautique Québec est une école de voile homologuée Voile Québec, membre de Voile Canada.

Nous sommes également certifiés pour dispenser le programme de voile plaisance de IYT WORLDWIDE





 

 

© 2004-2016 Formation Nautique Québec. Tous droits réservés. Tout le matériel contenu dans ce site est la propriété de Formation Nautique Québec. Si vous avez des questions à propos de notre site ou de nos services, contactez-nous directement.

Ce site est optimisé pour un affichage d'écran 1024x768
Dernière mise à jour: 11 novembre 2018